Accueil > Nos spectacles > Match d’Impro

Match d’Impro

jeudi 4 avril 2013, par LaLy

Le match voit l’affrontement de deux équipes de 6 joueurs (en théorie 3 garçons et 3 filles, même si celà n’est pas toujours respecté),.

Deux équipes composées chacune de 7 personnes (3 joueurs, 3 joueuses et un coach) , dans une tenue réglementaire (à savoir pantalon de sport noir ou jogging noir, T-shirt, baskets et maillot ou dossard numéroté).

Le match est présenté et animé par un maître de cérémonie dit MC (prononcez èmecé à la française en hommage au caractère francophone québécois). Un musicien, à la base réplique fidèle des organistes des arénas d’Amérique, joue pour chauffer la salle, remplir les temps morts ou ponctuer les moments forts et quelquefois intervenir dans certaines improvisations.
Un arbitre et deux arbitres assistants se chargent de faire respecter les règles et de comptabiliser les scores. Ils portent des tenues d’arbitres de hockey.

L’arbitre tire au hasard les thèmes (inconnus des joueurs) dans un barillet et indique la forme que l’improvisation (l’impro) prendra en faisant varier plusieurs éléments :

  • la nature : mixte ou comparée : une improvisation mixte permet aux deux équipes de jouer ensemble alors qu’une improvisation comparée voit les deux équipes se succéder sur la patinoire.
  • le titre, ou thème : il s’agit le plus généralement d’un mot ou d’une courte phrase choisi par l’arbitre lui-même mais, idéalement, choisi par un comité formé des personnes ne jouant pas, c’est-à-dire le M.C., les assistants arbitres et l’arbitre.
  • le nombre de joueurs : il peut être libre ou bien imposé par le carton.
  • la catégorie : elle peut être libre ou encore dictée par le carton parmi un large éventail de possibilités (à la manière de Molière, de Michel Audiard, chantée, en rimes, sans paroles, silencieuse, avec accessoire, etc.)
  • la durée : elle varie généralement de 30 secondes à 8 minutes, mais aller jusqu’à 20 minutes.

À la fin de la lecture du carton, les joueurs de chacune des équipes ont 20 secondes pour se concerter (ce qu’on appelle le caucus). En comparée, un assistant arbitre vérifie que l’équipe qui joue en seconde position ne communique pas sur le banc (afin de ne pas créer un inégalité des chances entre les deux équipes). Pour cela il dispose d’un foulard qu’il jette dans l’aire de jeu pour signaler la faute.

À la fin de chaque improvisation, le public, à l’aide d’un carton réversible, aux couleurs des équipes, vote pour la meilleure prestation. Un point est accordé à l’équipe obtenant la majorité des votes du public et remporte l’improvisation.

Le match se déroule soit en trois périodes (tiers-temps) de 20 minutes ou en 2 mi temps de 45 minutes chacune et l’équipe qui a le plus de points à la fin du match est déclarée gagnante.

À tout moment, le public peut manifester son mécontentement ou son ennui en jetant une pantoufle ou chausette sur l’arbitre.

L’arbitre est là pour faire respecter un certain nombre de règles bien établies. Il peut siffler des fautes à l’aide d’un gazou. Ainsi, il existe 16 fautes officielles (Voir ci-dessous). Chaque équipe totalisant trois fautes donne un point à l’équipe adverse.

Le match d’improvisation se doit de rester un spectacle : s’il s’inspire du sport et de son esprit de compétition, c’est pour les parodier,
S’il est bien compris, le match d’improvisation «  joue à jouer un match » et même le public participe en huant l’arbitre et en encourageant les joueurs.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0